Laval, le 22 mars 2017 – Les quelque 160 pilotes et agents de bord à l’emploi d’Air Inuit ont ratifié une nouvelle convention collective, assurant ainsi la paix industrielle avec ce transporteur aérien jusqu’en 2023. Les clauses normatives et salariales des travailleurs et travailleuses de la compagnie ont été bonifiées.

La Section locale 1999 du syndicat des Teamsters représente les intérêts de ces travailleurs depuis 1996.

Les négociations, qui ont débuté en 2015, ne se sont pas déroulées sans anicroche. En effet, les propositions patronales ont été refusées par les membres du syndicat des Teamsters à deux reprises avant d’être ratifiées le 7 mars dernier. De plus, les services de conciliateurs et de médiateurs du Service fédéral de médiation et de conciliation (SFMC) ont été nécessaires pendant les pourparlers.

« Je tiens à saluer le travail du comité de négociation ainsi que la patience démontrée par ces travailleurs, qui se sont serré les coudes pendant plus de deux longues années, a tenu à souligner le président de la Section locale 1999 des Teamsters, Michel Héroux. Nos membres contribuent à assurer un service de qualité aux populations autochtones du nord du Québec. C’est la raison pour laquelle nous consacrons nos énergies à améliorer leurs conditions de travail. »

La compagnie Air Inuit a été fondée en 1978. Cette compagnie aérienne assure des services de transport de passagers et de marchandises ainsi que des services de nolisement et d’urgence dans le nord du Québec de même qu’ailleurs au Canada et aux États-Unis. Elle assure le service à quelque 21 communautés, dont aux 14 villages du Nunavik. Air Inuit exploite un parc de 27 appareils.

Les Teamsters représentent les intérêts de 125 000 membres au Canada dans tous les secteurs d’activité. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affilié, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :

Stéphane Lacroix, directeur des relations publiques
Cell : 514 609-5101
slacroix@teamsters.ca