Montréal, 1er mai 2020 — Le gouvernement fédéral a décidé de mettre fin aux dérogations en matière d’heures de service dans le transport routier à compter du jeudi 30 avril 2020 à 23 h 59. Les Teamsters sont intervenus en ce sens auprès d’Ottawa lors de plusieurs conférences téléphoniques au cours des dernières semaines.

Rappelons que les routiers peuvent faire jusqu’à 70 heures de service en temps normal. Ils doivent cesser de conduire après avoir accumulé 13 heures derrière le volant ou 14 heures de travail, incluant la conduite. Avec la dérogation mise en place au début de la pandémie, les camionneurs-euses pouvaient être obligés de conduire plus longtemps.

Cela soulevait évidemment des inquiétudes en matière de santé et de sécurité pour tous les usagers de la route.

Dorénavant, les compagnies de transport devront demander un permis spécial afin de déroger aux règles en matière d’heures de service. Ainsi, le gouvernement a statué que la prolongation des heures de service doit cesser, sauf pour des cas très précis, par exemple le transport de matériel médical.

« Le gouvernement fédéral est du même avis que nous : l’allongement des heures de service n’est plus pertinent dans la plupart des cas, se félicite le président de Teamsters Canada, François Laporte. Reste donc aux provinces à emboîter le pas à Transports Canada. »

Tout au long des sept dernières semaines, les confrères Phil Benson, John McCann, Rick Eichel, Christopher Monette et Rick Eichel du syndicat des Teamsters ont participé à des rencontres téléphoniques avec l’équipe du ministre des Transports, Marc Garneau, afin de le conseiller en cette matière. Les Teamsters représentent des dizaines de milliers de travailleurs-euses dans cette industrie et ont donc développé une expertise inégalée dans ce secteur d’activité depuis plus de 100 ans.

« Il va sans dire que nous allons continuer à suivre la situation de très près dans l’industrie du transport routier, de conclure le leader syndical. D’autres enjeux devront être discutés et réglés dans les prochains mois et nous serons très actifs tant à Ottawa qu’auprès de toutes les parties prenantes dans le camionnage. » 

La capacité des compagnies de camionnage de transporter la marchandise n’a pas été réduite pendant la crise. Nous comprenons la nécessité des exemptions octroyées par le gouvernement, mais il est temps de revenir à la normale. De plus, plusieurs camionneurs ont été mis à pied au cours des dernières semaines et ils sont disponibles pour reprendre le travail.

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de 125 000 membres au Canada. Ils et elles sont affiliés-ées à la Fraternité internationale des Teamsters, dont l’effectif syndical est de 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :
Stéphane Lacroix, directeur des Communications et des Affaires publiques
Portable : 514 609-5101
slacroix@teamsters.ca