Laval, 4 juin 2020 — Le retour à la normale sur certaines lignes d’autobus interurbains inquiète les chauffeurs et chauffeuses qui sont affiliés-ées avec la Section locale 106 du syndicat des Teamsters.

En effet, les barrières de Lexan installées à bord de certains véhicules pourraient s’avérer peu efficaces dans l’optique où le nombre d’usagers augmentera significativement au cours des prochaines semaines au fur et à mesure que le retour à la normale s’installera.

Depuis le début de la pandémie, le nombre d’usagers présents en même temps à bord des autobus interurbains pouvait être de 15 tout au plus. Cela permettait d’appliquer le principe de distanciation physique sans difficulté et protégeait les chauffeurs et chauffeuses, tout comme les passagers. Avec le déconfinement, la santé et la sécurité des usagers et des chauffeurs et chauffeuses risquent d’être impossibles à assurer puisque les autobus pourraient être bondés, comme avant la pandémie. De plus, si les gens ne respectent pas les consignes, les chauffeurs devront-ils assurer la discipline à bord des véhicules?

« Selon nos informations, les usagers pourront recommencer à entrer par la porte avant et les chauffeurs feront perception des titres de transport, fait remarquer le président de la Section locale 106 des Teamsters, Jean Chartrand. Cela pose des problèmes flagrants, alors n’attendons pas que des usagers ou des chauffeurs tombent malades avant de mettre en place des mesures strictes. »

Par exemple, des parois de 22 pouces par 22 pouces ont été installées dès le début de la pandémie sur certains véhicules à plancher bas. Malheureusement, certaines barrières en Lexan ont démontré d’importantes lacunes au fil du temps : elles frappent les chauffeurs lorsqu’un virage est négocié; elles ne sont pas assez grandes pour protéger les chauffeurs (qui sont assis) des gens de plus grandes tailles qui montent à bord; elles sont fixées à l’aide de ruban adhésif.

De plus, la signalisation invitant les usagers à suivre les règles de sécurité, telles que la distanciation physique et le port du masque, n’est pas installée à bord de plusieurs véhicules. Autre sujet d’inquiétude : les autobus munis d’une seule porte obligent les usagers à passer devant les chauffeurs.

Le syndicat des Teamsters en appelle donc au gouvernement Legault afin qu’il mette en place des consignes obligatoires et claires applicables immédiatement à bord de tous les autobus interurbains.

« Le gouvernement Legault a la responsabilité d’assurer une sécurité optimale pour tous et toutes, de rappeler le président de Teamsters Canada, François Laporte. Les installations bric-à-brac, l’improvisation et les consignes sur une base volontaire sont inacceptables. Les ministères – et les transporteurs – ont eu amplement de temps de réfléchir et de s’adapter à la situation puisque la pandémie a débuté il y a 12 semaines. »

Ce que demandent les Teamsters :

  • Que des règles claires et strictes soient définies par le gouvernement pour la protection des chauffeurs
  • Que les recommandations faites par la CNESST deviennent obligatoires
  • Que la porte avant ne soit pas accessible pour les usagers à moins qu’une paroi de Lexan conforme aux règles définies par le gouvernement soit installée
  • Que l’installation de cette paroi soit effectuée correctement et qu’elle assure la sécurité physique des chauffeurs, tant pour d’éventuels accidents de la route que contre la COVID-19
  • Qu’une signalisation claire soit installée à bord
  • Qu’on maintienne l’accès à tous les équipements de protection (lunettes, gants et Purell) pour les chauffeurs à bord des véhicules
  • Qu’on continue à nettoyer les véhicules tous les jours
  • Qu’on continue à nettoyer et désinfecter les postes de travail des chauffeurs à tous les quarts de travail
  • Que les usagers portent un masque obligatoirement

« Le gouvernement doit établir des règles claires et obligatoires dans l’éventualité d’une deuxième vague, conclut Jean Chartrand. N’attendons pas qu’il soit trop tard pour prendre les bonnes décisions. »

Le syndicat des Teamsters représente les intéts de  125 000 membres au Canada. Ils et elles sont affiliés-ées à la Fraternité internationale des Teamsters, dont leffectif syndical est de 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :
Stéphane Lacroix, directeur des Communications et des Affaires publiques
Portable : 514 609-5101
slacroix@teamsters.ca